jeudi 12 novembre 2015

Concert du légendaire groupe irlandais : U2

En cette année 2015, pour moi, le 11 Novembre n'est pas que synonyme de la signature de l'Armistice. C'est également le jour où j'ai enfin vu ce groupe mythique sur scène.



 U2, c'est toute une histoire de famille. En effet, depuis ma plus tendre enfance, j'ai été bercé par ce groupe de rock Dublinois., et notamment par le Best Of 1980-1990.

Le rêve de mon père depuis toujours est, non seulement, de voir ce groupe en live, mais de partager cette expérience en famille. L'achat des billets (plus d'un an à l'avance) s'est donc fait dans le plus grand des secrets pour que ce Noël 2014 soit riche en émotion pour lui. Son rêve devenait enfin réalité.

Après 3h d'attente dans le parc de Bercy, nous avons enfin pu entrer dans la salle mythique qui porte désormais le nom de Accor Hotel Arena (on en parle de ce naming ?). Une scène immense traverse la fosse, surplombée d'écrans géants de 30 mètres de longs Ces écrans vont diffuser pendant les 2h30 de show du contenu vidéo absolument époustouflant.

L'ambiance est calme et bon enfant en attendant que le concert commence. De nombreuses célébrités ont créé l'animation avant le début du show, comme Patrick Bruel ou notre ministre de l'économie et des finances, Emmanuel Macron. Bono a dédié ce concert à Johnny Hallyday qui était présent ce soir.

Les lumières vacillent et la tension monte lorsque Patti Smith entonne les premières notes de People Have The Power, chanson qui signale le début du concert.


Un Bono au top de sa forme, apparait de nul part, sans aucun signe annonciateur, qui nous dit qu'il a "toujours été à la maison en France !".

Le public devient fou après les premières notes des chansons les plus attendues (Sunday Bloody Sunday, Elevation, Where The Streets Have No Name...) et s'embrase avec joie sur les chansons du nouvel album (Raised by Wolves, The Miracle Of Joey Ramone, Song For Someone...). Le public en a profité jusqu'au bout : 20 000 personnes qui chantent One à l'unisson lors du rappel ça donne des frissons.

Le groupe interagit réellement avec le public, jusqu'à faire monter sur scène trois spectateurs qui profitent de ce moment de gloire.

Le groupe nous a quitté comme il est venu, avec les lumières allumées et sous des applaudissements amplement mérités.



le samedi 14 novembre 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire